Capoeira

ESCOLA BANTO DE CAPOEIRA Affiliée à la FEDERACAO DE CAPOEIRA DE BAHIA (FECABA)

Histoire de la Capoeira

La Capoeira est un art martial brésilien qui puise ses racines dans les méthodes de combat et les percussions des peuples africains du temps de l’esclavage au Brésil. « Capoeira » signifie « clairière » ou « herbe rase ». Les esclaves en fuite auraient souvent été aperçus en train de s’entrainer dans ce type de lieu pour se défendre des maîtres qui voudraient les récupérer.
A la fois, sport, jeu, lutte, danse, musique, culture, et philosophie, la Capoeira est apparue au cours du XVIe siècle au Brésil. Elle était alors exclusivement pratiquée par les esclaves noirs.
La Capoeira est un art de tradition orale : l’écoute, l’observation et la patience sont la base de l’apprentissage. Les cours permettent de travailler la souplesse, l’agilité et la résistance nécessaires à la réalisation des mouvements mais aussi d’apprendre les chants et de pratiquer les instruments.

Longtemps interdite et réprimée, la Capoeira se pratiquait dans la rue. Dans les années 1930, Mestre Pastinha puis Mestre Bimba ont créé les premières écoles d’abord tolérées, puis autorisées officiellement, à condition de rester entre ses quatre murs. Les autres écoles et la Capoeira de rue continuaient à être réprimées. Ce n’est qu’en 2008, que la Capoeira est officiellement autorisée et reconnue par le Gouvernement Brésilien comme Patrimoine Immatériel de la Culture Brésilienne.

Venez pratiqué avec CAJU FORMADO. PROFESSOR

Partage cette page avec tes amis :