IMG_1328

Karaté Senior nouveau au Shaolin

Le karaté santé, une activité physique adaptée pour les seniors

 

Travail de la mémoire, de l’équilibre, des réflexes, de la coordination, sont autant de domaines que les seniors souhaitent préserver…

Le Karaté santé peut jouer un rôle dans la prévention de la perte des capacités physiques et mentales mais également dans la prévention des risques d’accidents.

Ce travail a été réalisé dans le cadre de la validation d’une certification pour le MOOC Préventeur Sport Santé Niveau 1, organisé par IRBMS.

Qu’est-ce que le Karaté-Santé ?

Il s’agit d’un cours de Karaté visant une population de senior, en général non sportif, qui souhaite pratiquer une activité physique adaptée, non traumatisante que ce soit pour les articulations ou le système cardiovasculaire. L’idée du Karaté « préventif » est la lutte contre des problématiques de santé publique dont l’obésité, les troubles de l’équilibre, la sédentarisation.

Il existe plusieurs façons d’aborder le Karaté, par :

  • les Khions (travail technique en ligne ou par groupe)
  • les Kata (enchainement de techniques réalisées dans le vide)
  • le Kumite ou combat (travail d’opposition entre deux pratiquants)

Le Karaté dans la lutte contre la sédentarité des seniors

D’une manière globale, la sédentarité représenterait d’après l’OMS le 4ème facteur de risque de décès. Toujours d’après l’OMS, « la sédentarité est à l’origine de 30 % des cardiopathies ischémiques, 27 % des cas de diabète et 21 à 25 % des cas de cancer du sein et du côlon. A cela s’ajoute l’augmentation des risques d’accidents cardiovasculaires, l’obésité, etc. »

Il s’agit donc d’un véritable problème de santé publique contre lequel le Karaté santé peut apporter une solution ludique et médicale.

Les actions mises en places

LE TRAVAIL DE GROUPE

Redonner aux seniors le plaisir de pratiquer une activité physique en favorisant les rencontres et l’interaction entre les pratiquants. Lors de chaque séance, des ateliers par groupes sont réalisés de manière à permettre aux pratiquants de créer un lien social entre eux.

Ce travail de groupe peut prendre plusieurs formes :

  • Des pratiquants « avancés » peuvent par exemple expliquer aux « nouveaux » certaines techniques, certains mouvements ce qui créé de l’interaction entre les deux pratiquants et un lien d’entraide.
  • Les pratiquants peuvent aussi appliquer entre eux certaines techniques telles que des blocages ou des attaques. Bien sûr, ces techniques ne sont pas réalisées directement sur le partenaire mais bien sur des PAO ou sacs de frappe.
Chez les seniors, un « maître-mot » : faire « ce qu’ils sentent ».

LE TRAVAIL SUR LES CAPACITÉS PHYSIQUES ET MENTALES

Faire prendre conscience aux adhérents que le sport et le karaté santé n’est pas seulement bon pour leur santé mais est nécessaire.

Pour cela, faire en sorte d’adapter les cours de manière à ce que les seniors y trouvent un véritable intérêt :

  • Travail de la mémoire, de l’équilibre, des réflexes, des coordinations sont autant de domaines que les seniors souhaitent préserver. En travaillant sur ces capacités physiques et mentales, ils comprennent petit à petit qu’il est nécessaire d’entretenir ces capacités car sans entretien, elles s’estompent petit à petit. Il s’agit donc bien d’une proposition d’activité physique adaptée dans le cadre de la prévention primaire contre les maladies chroniques non transmissibles.

Lutter contre la perte des capacités physiques

Les seniors ont donc besoin d’auto entretenir leur mémoire, leur équilibre, leur coordination, et leur système cardiovasculaire notamment.

Le Karaté œuvre dans un but de prévention pour permettre aux séniors de maintenir toutes ces capacités, qu’elles soient physique ou intellectuelle.

Focus : le travail sur la mémoire

Par exemple, afin de prévenir les éventuels troubles de la mémoire, on apprend aux seniors des « Katas » :

  • Les « Katas » représentent une suite de techniques réalisées dans le vide dans un ordre et un schéma bien précis. En apprenant puis en travaillant les Katas, les seniors font inéluctablement appels à leur mémoire ce qui permet de l’entretenir.
  • De même, il est indispensable que les seniors apprennent et retiennent le nom des techniques et celui des katas afin de travailler les capacités mémorielles.

Le karaté santé et la prévention des chutes

Pour cette prévention des chutes et ce travail de l’équilibre, il convient de faire réaliser à chacun des cours un travail sur les positions de base du Karaté. Ces positions renforcent le tonus des jambes et améliore le sentiment de confiance à l’égard des chutes.

Associer ces méthodes avec des techniques nécessitant de l’équilibre telles que le coup de pied renforce la mise en place des réflexes d’équilibration.

Partage notre passion

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur twitter
Twitter
Autres articles